Amante, passion, désir, tromperie …

J’hésité à écrire cet article assez perso. Puis en parcourant Hellocoton je suis tombée sur le dernier article d’Agathe. C’est décidé, je vous écrit cet article un peu perso.

Comme tu le sais surement, je « fréquente » le Corse. Comme tu le sais pas le Corse à une copine. J’entends d’ici les noms d’oiseaux qui te passent par la tête. Il y a encore 1an, j’aurai pensé pareil que toi. Mon ex m’a quitté pour une fille qu’il connaissait à peine. Deux semaines avant qu’on aménage ensemble. Autant de dire que les copains indélicats et leurs « poufiasse de salop* » (le terme que j’utilisais à l’époque) je ne les portaient pas dans mon coeur.

Et puis… Et puis l’an dernier je suis arrivée en Corse. On m’a présenté l’équipe, le patron, le Corse. J’ai étais charmé de suite. Lui aussi d’ailleurs. Ce qui devait arriver arriva, on s’est charmé, on a succombé et depuis on se « fréquente ». Tout était parfait pour moi. Pas de liaison officiel mais quand même quelqu’un sur qui compter en cas de coup de mou. 

Un midi, c’est le drame. Début de service et je le vois qui arrive tranquillou après une semaine sans nouvelle, à m’ignorer quand il venait au resto. Je ne l’ai pas vu de suite. Non pas lui mais elle. Oui parce que le Corse a omis un détail. L’histoire ne se joue pas à deux mais à trois ici!! J’ai ravalé ma fierté pour assurer mon service au maximum. J’ai ravalé fort fort. J’ai laissé ma fierté loin derrière moi. J’ai assuré mon service comme j’ai pu. Comme un animal blessé qui peu à peu se vide de son sang. A la fin j’étais vraiment écœurée  Mon responsable l’a  bien vu et m’a forcée à rentrer chez moi tellement j’étais vide à ce moment là. Une semaine après, elle est partie. On a fait comme si elle n’était jamais venue…

Cette année, dès que je suis arrivée, on a mis les choses au clair. « Oui j’ai une copine. Oui elle reviendra cette été. Qu’est ce qu’on fait ma Pastèque? » (on choisi pas ses surnoms…) J’ai hésité. Je ne voulais pas devenir cette poufiasse de salope. J’ai craqué. Alors bon, je me cherche des excuses en me disant qu’après tout c’est lui qui voulait qu’on se revoit et tout et tout. 

Oui j’ai honte. Honte de savoir que cette pauvre fille souffrira peut être autant que j’ai souffert il y a deux ans. Honte de savoir que mes patrons savent. Honte d’être heureuse quand je reçois un simple message. J’ai honte du silence de plomb qui s’abats quand j’annonce à mes collègues que non ce soir je reste pas avec vous, je monte.

Pour compenser cette honte, je me dis que c’est plutôt lui qui devrait avoir honte…Image

 

Publicités

2 réflexions sur “Amante, passion, désir, tromperie …

Un mot doux?...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s