« L’amour et la haine sont liées »

Je suis du genre Inspecteur Gadget mélangé Poirot. Autant dire que Facebook me facilite la tâche pour savoir ce que je veux sur qui je veux. J’allais me coucher quand je sais pas pourquoi mes doigts on tapé un nom. LE nom. SON nom… Et là, c’est le drame…

Monsieur Y. n’est plus en couple. Comme un automate, je vais dans ma boite de réception, chercher nos longs échanges dégoulinant d’amour. Et je lis. Je lis tout. Il m’aura fallut 1h pour tout lire, Me rappeler à quel point j’étais sur mon nuage. Amoureuse. Mais vraiment. Et cette unique souvenirs que resurgis. Cette photo… Tellement belle. 

Ça faisait peu de temps que Monsieur Y. était séparé de sa copine quand on a officialisé notre relation. Ça a beaucoup jazzé autour de nous. Pour lui, j’ai surmonté les commérages  Commérages blessant, dégradant à mon égard. Pour lui, j’ai affronté sa harpie d’ex qui a fait tout ce qu’elle pouvait pour me faire renoncer. Pour lui je me suis découverte une réserve d’amour comme je ne pensais pas en avoir. A cause de lui, j’ai souffert. Souffert au point de faire une dépression. Appelons un chat un chat. Lui, qui m’avait promis tant, mis tant de poudres aux yeux. Lui qui m’a quitté pour une autre.

Moi. Moi seule qui vient d’arriver dans cette ville encore inconnue. Loin de ma famille, de mes amies, de mes repères, … C’est la descente aux enfers. 5kg de perdus en 1 semaine. Pas facile de se faire des amis. Les premiers instants cruciales de la rentrées, le moment où tu vois avec qui tu peux potentiellement t’entendre, toi tu les passes à pleurer toutes les pauvres larmes que ton corps veut bien te fournir… C’est le début de la fin. Une année horrible pendant laquelle tu te noies petit à petit.

Puis un jour tu décides qu’aujourd’hui c’est fini! Stop à la dépression. Merde, j’ai 19 ans, j’ai le devoir de profiter de ma jeunesse!! Ma thérapie est très loin d’être avouables mais à vous, je le dis. Parce que vous ne me jugerez pas. Ou si vous le faites, en vrai je m’en fou on se connait pas. J’ai couché avec un tas de mecs. Des beaux, des pas beaux, des supers doués, des pas du tout, des qui me faisait oublié Monsieur Y. Ça a marcher. Un temps. Je suis lucide, j’ai bien vu que s’était qu’un cache misère. Du coup j’ai choisi que voyager serait pas mal comme thérapie. Ça coûte plus cher mais c’est moins risqué faut bien l’avouer! Me noyer est encore la meilleure solution.

Il est re-rentré dans ma vie pour en sortir aussitôt acquis ce qu’il désirait. C’était y’à 1 an et demi. Et ce soir… Il est célibataire. Et s’il fait le moindre geste, j’accours je retombe dans son filet mortel. 

 

« Je t’aime. J’ai jamais aimé quelqu’un comme je t’aime. Tu retrouveras jamais quelqu’un qui t’aime autant que moi ». C’est les dernières paroles que je lui ai accordées. J’espère sincèrement quelles le resteront. Aujourd’hui, je te hais autant que je t’aime et c’est justement bien ça le problème.

(oui ça fait très mélo-drame, mais c’est tellement vrai) (j’attends pas spécialement de compassion mais ça me fait tellement de bien!)

 

Image

Publicités

2 réflexions sur “« L’amour et la haine sont liées »

Un mot doux?...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s