Aujourd’hui, on va parler livre

Je n’en parle pas souvent ici mais j’adore lire. J’en ai plein, pas de bibliothèque ils sont donc tous en pension complète chez mamoune et ils me manque terriblement.

Hier, je suis tombée sur « La démesure, soumise à la violence d’un père. » de Céline Raphaël. Si tu dois acheter un livre cher lecteur, choisi le. 

Crédit photo

Le résumé dit: « Céline est privé de nourriture, battue des années durant, enfermés. Elle craint chaque week-end pour sa vie, travaille, travaille encore, pour briller et jouer les pianistes prodiges en gardant le secret sur l’horreur de sa vie familiale et, autour d’elle, un silence assourdissant.

Comment suspecter l’horreur de la servitude sous les atouts de l’excellence? L’exigence absolue de la perfection qui devient justification de tous les excès et de tous les abus et qui mystifie l’entourage d’autant plus facilement que cette esclave n’est pas affectée à une tâche de souillon mais à une production artistique réservée aux élites? » Daniel Rousseau

En premier, j’ai eu envie de pleurer en lisant les maltraitances affligées à Céline. Maltraitances physiques et morales. « T’es pire qu’un chien » est surement la phrase qui m’a la plus attristée. Comme se relever après ça. Comment avoir confiance en toi. Comment vivre.

En second lieu, j’ai eu envie de hurler pour Céline. Mais comment des éducateurs peuvent simplement penser que « c’est une mytho, son père peut pas la battre, elle vient d’un milieu aisé » Ah oui c’est vrai que la maltraitance n’est présente que dans les milieux défavorisés… Tant d’injustice parce que c’est pas possible puisqu’elle est trop « riche » pour être battue. J’arrive pas à comprendre et ça m’énerve. Elle aurait grandi à Aulnay qu’on aurait de suite vu que quelque chose clochait mais là tout doit bien aller puisqu’elle est la fille du directeur de l’usine… T’as envie de hurler sur ses médecins qui, après une hospitalisation dû aux coups, pensent qu’elle s’auto inflige ses blessures…

En troisième lieu, j’ai encore envie de pleurer. Cette fois je suis impressionnée parque malgré des conditions difficiles aux foyers et dans sa vie, Céline ce bat pour avoir son bac. Malgré son anorexie, Céline ce bat pour avoir sa première année de médecine. Malgré sa vie mal partie (si je puis me permettre), Céline Raphaël est aujourd’hui docteur et est une femme épanouie qui a renoué avec son piano.

Céline Raphaël, janvier 2013 - WARTNER/20 MINUTES/SIPA

 

 

CRÉDIT PHOTO

Publicités

Une réflexion sur “Aujourd’hui, on va parler livre

Un mot doux?...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s